Mon petit cancer… 6 mois déjà…

ruban rose cancer du sein

J’ai un cancer du sein…

Il y a six mois, jour pour jour, le 26 octobre 2015, mon médecin généraliste m’annonçait que j’avais un cancer du sein.

Trois semaines après notre mariage… Avec mon mari, nous étions sur un petit nuage depuis trois semaines. Notre principale préoccupation était le choix de notre destination : l’Île Maurice ou le Mexique ou les Seychelles ou… Loin d’imaginer que notre voyage de noce serait reporté…

Une petite boule au sein… une échographie… une biopsie… et un monde qui s’écroule… une vie qui est mise en « stand-by » pendant six mois.

L’annonce du mot « cancer » est très brutale. Le mot en lui-même est très dur !

Chronologie

En ce qui me concerne, tout est ensuite allé très vite :

  • Le 26 octobre : le diagnostic. Il s’agit d’un cancer du sein. En plein octobre rose… Tous les rond-points, les halls d’hôpital sont ornés du ruban rose pour le dépistage du cancer du sein…
  • Le 4 novembre : l’opération pour enlever la tumeur et les ganglions.
  • Le 19 novembre : j’ai une micro-métastase sur un ganglion… « je vais avoir de la chimio » et c’est sur, je vais perdre mes cheveux… C’est statistique ! Ils tomberont entre le 15ème et le 18ème jour… La bonne nouvelle, c’est que je n’aurai que 4 chimios. Donc je ne perdrai pas tous mes sourcils et mes cils.
  • Le 27 novembre : j’ai essayé des perruques. Il y a plein de choix. Je peux même choisir la couleur… Chic ! Il y a la mienne !
  • Le 8 décembre : ma 1ère chimio. Les suivantes seront toutes les trois semaines.
  • Le 23 décembre : j’ai pris rendez-vous pour me faire tondre les cheveux. Je ne veux pas les voir tomber… Je repars avec ma prothèse capillaire sur la tête.
  • Le 2 mars : ma 1ère radiothérapie. Tous les jours pendant six semaines.
  • Le 15 avril : ma dernière radiothérapie. Ouf ! C’est presque terminé ! Plus que 5 ans d’hormonothérapie…

Remerciements

Si j’ai choisi de vous en parler sur mon blog, c’est parce que je tiens à rendre hommage à toutes les personnes qui m’ont aidé pendant cette épreuve.

Dans trois semaines, je reprends le travail et je sais que je vais reprendre le rythme stressant de ma vie professionnelle et je ne veux pas oublier toutes les personnes qui m’ont aidé.

Je tiens à remercier :

  • Mon Mari, qui a été présent tout au long de la maladie. Merci pour ta patience et ton humour !
  • Les enfants : on a bien ri avec ma perruque n’est-ce pas ? Merci pour vos rires.
  • Le personnel du service oncologie de l’Hôpital Privé de Haute Savoie. Votre bonne humeur était très précieuse. Votre métier n’est certes pas facile mais vous êtes là pour nous. Merci !!!
  • Rose de l’Institut Serror : ma perruquière ! Je dois dire que notre rencontre m’a transformée ! Tes conseils, ta bonne humeur, ta joie de vivre, ton humour ! Ouaw ! Tu es une belle personne et tu m’as permis de voir mon cancer différemment. Tu m’as aidé à traverser la période de la perte de cheveux avec plus de sérénité. Un grand grand Merci !!!
  • Patricia, qui m’a coupé le feu et a permis que ma chimiothérapie et ma radiothérapie se passent au mieux. Merci pour ta grande générosité !
  • Brigitte, la psychologue de l’hôpital qui m’a aidé à affronter toutes les étapes de la maladie. Merci d’être là pour moi. J’ai beaucoup grandi depuis 6 mois.
  • Gaëlle, du cabinet du Châble-Beaumont : ma super kiné, qui m’a reconstruite après l’opération et qui continue de faire un travail remarquable. Tu vas me manquer !
  • Les ambulanciers (Edwige, François, Monique, Valérie…) des Ambulances Alpes Léman qui m’on transporté en VSL tous les jours à ma radiothérapie. Un « Merci » tout spécial à Edwige qui a été la 1ère à me transporter à mes examens pré-opératoires. Les trajets me paraissaient moins long avec vous à mes côtés. Merci à tous pour votre écoute et votre bonne humeur !
  • Sabine, la prof de gym douce adaptée de l’hôpital qui nous accompagne tous les vendredi matins. Quel plaisir de participer aux cours ! Et toujours dans la bonne humeur !
  • Le personnel du service radiothérapie de Contamines sur Arve qui m’a accompagné pendant six semaines.
  • L’association Oncoléman : qui m’a permis de répondre à toutes les questions. Merci pour tous vos précieux conseils.
  • Ludovic Favre : pour ses très bons conseils en naturopathie pour essayer de contrer les effets secondaires de la chimio.
  • Mes amis, ma famille, mes voisins. Merci pour votre temps, vos cadeaux, vos fleurs, vos dessins, tous vos messages qui m’ont comblée d’amour. Je vous aime !!!!
  • Mes collègues : merci pour votre compréhension. Vous m’avez aidée à ne pas culpabiliser. Vous m’avez comblée de cadeaux, fleurs, petits mots. J’ai été infiniment touchée par toutes vos attentions tout au long de ces six mois. Un grand grand Merci ! On se revoit très bientôt !
  • Instagram : qui m’a permis d’avoir des yeux différents sur l’extérieur pour créer de belles photos pour le blog. La photographie nous permet de chercher les belles choses, les belles lumières, les belles couleurs, les beaux sourires, les belles fleurs… Avec de l’entraînement, le regard devient naturellement attiré par la beauté.
  • Mes copines de cancer : Fanny, Margaux, Natacha, mes amies de la gym, mes ami(e)s de la salle d’attente de la radiothérapie, mes amies dans l’ambulance. Un grand grand Merci pour nos belles discussions. Je vous souhaite à toutes et à tous de guérir très très vite. Que ce « fichu » cancer vous laisse tranquille à jamais. J’ai été ravie de faire votre connaissance et nous nous reverrons très vite en pleine forme ! A très bientôt !

Mon bilan personnel

Depuis octobre, j’ai fait de très belles rencontres. La maladie m’a permis d’ouvrir les yeux sur le monde extérieur. Quand on travaille, on a tendance à courir après le temps, de rester dans notre petit univers personnel. Pendant la maladie, on n’a pas le choix : on doit faire une pause. On doit accepter de se faire aider…

J’avais tendance à tout vouloir gérer toute seule, ne jamais demander d’aide, à culpabiliser… Ah la culpabilité !

Mon cancer m’a permis de faire une pause et de redécouvrir le monde. De le voir différemment.

En décembre, mon mari m’a suggéré de créer un blog. J’ai choisi de l’appeler « 2besweet » et je dois dire, avec du recul, qu’il a été ma meilleure thérapie. Je le voulais léger, avec une belle énergie positive. Je ne voulais pas que la maladie se voit à travers mes articles car quoi que vous puissiez penser, la vie est belle !

La vie peut être injuste parfois. C’est vrai ! Mais il faut se dire que ce n’est qu’une parenthèse qui nous permet d’apprécier les jours qui suivent.

J’ai une chance inouïe d’avoir un entourage magnifique, d’avoir rencontré des personnes fantastiques. C’est vrai qu’on pourrait pleurer sur notre sort toute notre vie parce que la vie était injuste. Mais nous avons toujours le choix : choisir d’être malheureux ou choisir d’être heureux. Moi, j’ai choisi le Bonheur !

Et après…

J’ai choisi de ne pas parler des effets secondaires ou négatifs de la maladie dans cet article, mais si vous connaissez des personnes touchées par le cancer du sein et qui se sentent perdues ou qui ont besoin de soutien, je suis disponible pour discuter avec elles et les orienter vers les personnes adaptées. Chacun vit la maladie différemment. On ne peut pas juger. On ne doit pas juger. C’est très personnel !

Voilà ! Vous savez tout ! La vie continue !

Galerie de portraits

On écrit sur les murs…

Je termine avec cette vidéo de Kids United qui a bercé mes derniers mois. Merci à Dorian de me l’avoir fait connaître. Cette chanson m’a fait beaucoup de bien !

Vous souhaitez une jolie citation ? Cliquez ici.


Crédit photo : Pixabay et 2besweet.

Commentaires

  1. Pingback : Mon inspiration, la page blanche | 2besweet Geneva Lifestyle Travel Food

  2. Pingback : Bye Bye 2016 ! Bonne Année 2017 ! - 2besweet

  3. Pingback : Les vacances sont terminées. Plein de bonnes résolutions pour la rentrée ! - 2besweet

  4. Pingback : Pourquoi je n'ai pas écrit cet été ? - 2besweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.